Pilea peperomioides – Chinese Money Plant

Pilea-avec-oxalis02
Le Pilea peperomioides est une magnifique plante tropicale. Avec son aspect original et unique, l’effet est garantie dans les intérieurs, apportant sa petite touche deco scandinave.

Les feuilles rondes et d’un vert émeraude, s’étirant vers le ciel, vous ferons penser sans nulle doute à un beau nénuphar.

Vente de Pilea sur Xplant.fr
Et sur Ebay

Provenance:

A l’état sauvage, cette plante est très rare et peut-être menacée d’extinction. Je n’ai pas réussi à me procurer des photos d’un Pilea peperomioides dans son habitat naturel.
Il est originaire du sud de la Chine, dans la région Sud-Ouest du Yunnan et Ouest du Sichuan, et vit dans les zones humides des forets ombragées, à une altitude de 1500 à 3000m.

Dans son milieu naturel, la plante pousse sur des rochers couvert d’humus.

Aspect:

Mon plus grand spécimen atteint les 60 cm de hauteur au niveau du tronc, et il continue de monter.

Sa tige principal s’épaissit avec le temps et devient ligneuse, avec une circonférence maximum de 2 cm environs (à confirmer).

Tronc-d'un-Pilea

Tronc-d'un-Pilea-gros-plan-macro

Un tuteur sera indispensable pour lui faire prendre la forme que vous désirez, sinon la plante aura tendance à retomber sous le poids des feuilles.
Il ne faut pas hésiter à casser les feuilles du bas pour dévoiler le tronc, ce qui donnera un aspect encore plus originale à la plante.

Quelque fois des jeunes pousses apparaitrons sur le tronc:
Pousses-qui-partent-du-tronc-du-Pilea
De nombreux rejets sortent à son pied, ou en bord de pot, vous pouvez les laisser grandir pour en faire des boutures, mais attention si vous les laisser à ne pas être rapidement envahit, cela risque de nuire à la plante mère, surtout en pot. Si vous désirez privilégiez la croissance de votre plante, il faudra couper les rejets afin que votre plante dispose d’un maximum de force pour mieux s’épanouir.

Le Pilea Peperiomoide a gagné un Award of Garden Merit au Royal Horticultural Society.

Évolution:

La plante à une évolution assez rapide, si toutes les conditions de cultures sont réunis (et beaucoup d’amour).

J’ai pris deux photos à 9 jours d’intervalle afin de se rendre compte de l’évolution assez spectaculaire de trois nouvelles pousses:
Evolution-Pilea-sur-9-jours-01Jour 1

Evolution-Pilea-sur-9-jours-02Jour 9

Entretien:

Pour l’entretien, il faut savoir que c’est une plante très robuste, mais qui peut-être aussi sensible, surtout si vous l’exposez aux rayons direct du soleil, ou à la chaleur d’un radiateur électrique.
Un peu d’engrais une fois par mois est suffisant, elle supporte bien l’azote, ce qui améliorera la couleur verte émeraude des feuilles. Vous pouvez mettre n’importe quel engrais bio riche en azote (purin d’ortie par exemple).

On peux supprimer les feuilles du bas qui commencent à jaunir, il suffit juste de les tordre un peu et elle casserons d’elle même à la base. Quelques fois, par la suite une petite poussera à la base.
Arrosez sans excès quand la terre commence à sécher en surface, il ne faut pas laisser trop longtemps de l’eau stagnante dans la soucoupe.

Attention avec les pots en terre, surtout en été la terre s’assèche très très rapidement.
Si vous voyez les feuilles ramollir, cela peut-être un signe de manque d’eau.

Substrat:

La Pilea rempli rapidement le pot de ses racines, il faudra la rempoter assez souvent pour ne pas qu’elle s’étouffe.
Si vous désirez la conserver dans son pot actuel, il faudra supprimer pas mal de racines et de rhizomes, n’hésitez pas, il s’en remettra vite.

Un substrat léger (de marque, surtout pas les premiers prix!) permettra aux nouvelles pousses de sortir de terre plus facilement. Il faut que la terre ne reste pas humide longtemps afin d’éviter le pourrissement de la plante, au pire ajouter du sable grossier.

Pilea-avec-oxalis

Humidité:

Supporte l’air sec des intérieurs chauffés si elle est arrosée suffisamment.
Il est inutile d’arroser les feuilles, et si votre eau est calcaire, ça fera des taches et ce qui ne sera pas esthétique.

Réclame beaucoup d’eau en période de croissance. Si le Pilea passe l’hiver dans un endroit frais, limiter les arrosages.


Luminosité
:

Supporte très bien l’ombre, mais demande beaucoup de lumière pour s’épanouir, mais je le répète, jamais le soleil direct, encore moins derrière une vitre, c’est la brulure assuré des feuilles.


Température
:

Non rustique. Résiste jusqu’à 0°c avec une terre bien drainé, mais un minimum de 10°c est vivement conseillé. Jusqu’à présent, je n’ai personnellement jamais testé le Pilea en extérieur. Attention aux limaces si vous le faites.

Multiplication:

Prélever les rejets de 8 cm environs. Il est inutile et déconseillé de mettre de l’hormones de bouturage sur le bout de la tige, ou n’importe quel autre produit. Planter dans un godet avec un mélange de terreau et de gros sable. Laisser le godet dans un endroit chaud et à l’abri d’une lumière trop forte. S’enracine normalement en moins d’un mois.
Si la pousse noircie et meurt (très rapide), c’est à cause d’un sur-arrosage.

A rempoter quand de nouvelles feuilles apparaissent.

Bouture-de-PileaJeune bouture dans de la mousse de Sphaigne du Chili.

Bouturer-un-PileaAutre jeune bouture prête à être mise en terre (je déconseille cette méthode!)

Parasites:

Elle se fait souvent attaquer par les cochenilles, acariens et les pucerons, mais uniquement sur les feuilles qui ne sont pas encore ouverte et les jeunes feuilles. La solution totalement bio, est de mélanger dans 1 litre d’eau une cuillère à soupe de savon noire et une cuillère à soupe d’alcool à bruler, et de vaporiser sur plusieurs jours sur les feuilles attaquées.

En générale, en intérieur les parasites ne feront pas dégâts si vous gardez le contrôle.

Attaque-Cochenilles-sur-Pilea(Si vous agrandissez l’image, vous verrez quelques parasites sur les feuilles)

A l’extérieur c’est un peu plus compliqué pour garder de belles feuilles intact.

Le Pilea en hydroponie:

J’ai réalisé quelques tests en aéroponie.
Il s’avère que c’est une plante qui d’origine évolue rapidement, l’intérêt en Aéroponie n’est donc pas essentiel, mais l’expérience m’a permis de prendre des photos des racines pour ainsi mieux observer leur comportement.
On peux s’apercevoir que les racines sont assez épaisse et cassantes, et ne pousse pas en profondeur, mais plus en largeur. Elles ont une odeur bizarre.
De nouvelles pousses partent de rhizomes, qui cassent comme du verre.

Une petite foret de Pilea dans un système hydroponique (bille d’argile), avec engrais 100% BIO:

Une-foret-de-Pilea

Bientôt des photos du système racinaire du Pilea peperomioides.

Vente de Pilea sur Xplant.fr
Et sur Ebay

N’hésitez pas à me suivre sur la page Facebook du site ;o)

16 réflexions sur « Pilea peperomioides – Chinese Money Plant »

  1. Bonjour,

    Très bel article pour une très belle plante que je ne connaissait pas.

    C’est tentant si j’arrive a en trouver une une pour ajouter à ma collection 🙂

    J’utilise le même insecticide bio que toi, je l’utilise même très souvent en préventif en extérieur, je l’utilise les jours de pluie et je traite l’intégralité de mes plants, comme ça la plante est rincé par la pluie. Certains disent qu’il faut couvrir le substrat pour éviter que la solution aille dans le pot. Je ne le fait pas. Assez efficace contre les araignées rouges, contre les cochenilles ça marche aussi mais je pense qu’il faut traiter plus longtemps. Pour ma part j’utilise de l’alcool modifié a 90 à la place de l’alcool à bruler et je rajoute aussi un peu d’huile de colza ce qui permet à la solution de bien coller aux parasites.

  2. Bonjour,

    Il m’arrive d’en vendre quelques unes de temps en temps (en fin de semaine généralement), notamment sur Ebay: http://www.ebay.fr/usr/hydro2farm

    Je suis aussi ouvert aussi aux échanges ;o) (j’en ai toujours même si c’est pas sur Ebay).

    Pour les cochenilles, j’ai isolé une feuille, aspergé, et vérifié le lendemain au microscope, toutes dead.
    Sinon effectivement il faut renouveler le traitement car il y en a toujours qui se cachent et reviennent.
    Attention il faut bien remuer la solution pour bien faire mousser.

  3. Bonjour,

    J’utilise comme toi la sphaigne du Chili, effectivement très efficace, je l’utilise aussi pour mes semis de Hoya, peut etre pas efficace pour toutes les plantes car substrat acide, j’aurais aimé savoir comment tu gère l’apport d’engrais dans ce substrat ?

    Cdlt

  4. Bonjour,

    En faite je me sers de la mousse de Sphaigne uniquement pour bouturer, étant comme tu dis très acide, cela favorise l’enracinement.
    Sinon en terre j’en met au fond des pots.

  5. bonjour suite à mon achat sur eBay votre piléa superbe , g eu la chance d’en avoir deux de Belgique et hollande,, et je n’arrête pas de bouturer juste un tout petit souci, voila : les feuilles du haut sont un peu clairsemées que faire merci

  6. Bonjour,
    très bien fait cet article ! une mine d’or merci !
    j’ai un petit souci : des petites tâches brunes et rondes apparaissent sur les feuilles de mon Piléa,
    que l’on m’a offert il n’y a pas très longtemps.
    auriez vous une idée de ce que cela peut être ?
    il est à l’intérieur, pas de lumière directe…
    Merci !!

  7. Bonjour,

    Merci pour votre site c’est très instructif ! J’ai moi aussi acquis un piléa il n’y a pas très longtemps, et même problème des taches rondes et brunes apparaissent sur les feuilles, une idée du problème ? Celui ci est pourtant loin de la fenêtre (à 4 mètres) et il est à 1m du radiateur mais qui ne chauffe pas trop…

    Merci d’avance

  8. Bonjour, je pense qu’il faudrait plutôt demander au vendeur, peut-être un problème génétique.
    Je n’ai jamais rencontré ce problème sur mes Pilea, qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur. Les seuls problèmes de taches, sont du à la chaleur des rayons du soleil ou alors trop près d’une lampe.

    1. Merci pour la réponse ! Le problème est qu’il s’agit d’une plante acheté chez un fleuriste dont je ne me rappelle plus le nom. La plante est assez éloignée de la fenêtre, et il n’y a également pas de lampe à proximité. La seule chose que je vois est le radiateur. Ce ne serait pas lié non plus à l’arrosage ? A quelle fréquence faut il arroser à cette période ? Faut il attendre que le substrat sèche ? J’ai essayé également de brumiser le feuillage me disant que cela venait peut être de l’air pas assez humide mais je ne sais pas si c’est la chose à faire…

      Merci de votre aide !

    1. j’ai trouvé une bouture par-terre au prieuré de Vausse ,sûrement déplacé par un animal .J’ai pensé que c’était un bégonia, et je l’ai enveloppée dans un mouchoir et mis dans un verre pour prendre racine.Comme la bouture a pris racine ,je l’ai plantée dans un mélange pour begonia.C’est 4 mois plus tard, que j’ai découvert que cette plante ,qui pousse très bien chez moi ,s’appelle Piléa.Elle se développe tranquillement.Voila.

  9. Bonjour,
    Je me permet de vous poser une question sur le terreau à utiliser pour rempoter cette plante, je suis désolée mais je ne m’y connais pas très bien et « substrat léger » ne m’aide pas trop. Je trouve beaucoup d’info contradictoires sur internet et je n’ai pas envie de faire mourrir la plante.

    Pouvez vous me préciser quel terreau à utiliser, et quelle marque/magasin en vendent de bonne qualité s’il vous plait (parfois le plus cher n’est pas le meilleur) s’il vous plait ?

    Merci beaucoup pour l’article et d’avance pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *